#mallsoft: Reflections On A Dead Genre

Un projet préparé par Douglas Moffat

 

Du 18 avril au 15 juin 2019
Vernissage le 18 avril à 19 h

Écouter du #mallsoft, c’est entrer dans une sorte de métafiction, dans un acte de construction d’un lieu, et être témoin d’un étrange décalage temporel. De petits détails révélateurs et des indices spatiaux donnent vie à des espaces imaginés, oubliés ou perdus.

Le #mallsoft est un micro genre musical existant principalement à travers la plateforme de musique en ligne Bandcamp. Les premiers albums sont parus vers 2013, dérivés du genre #vaporwave. Ces enregistrements sont créés à partir d’un trope commun, celui d’une visite imaginée au centre commercial — un lieu aux fortes réverbérations et de faibles échos d’une musique de fond programmée. Contrairement au #vaporwave, ce genre se veut moins une vague critique du capitalisme tardif, mais propose plutôt une assise purement fictionnelle pour un nouvel univers sonore.

La relation étrange du #mallsoft avec la mémoire et la «réflexion» propose une alternative inhabituelle à la linéarité historique souvent mise de l’avant par la critique musicale. Je préfère percevoir le #mallsoft comme un genre moins préoccupé par le domaine temporel (t) que par l’(x) et l’(y) de la dimension spatiale. Il y a une gravité au #mallsoft qui n’est jamais stable. Les souvenirs sont désancrés et perdent tout référent temporel, et des sons sont créés pour revenir encore et encore. Le centre commercial ne ferme jamais ses portes.

Mon intérêt pour le #mallsoft découle de mon engagement continu avec le son des espaces architecturaux, de la manière dont nous imaginons et construisons les possibilités sonores qu’ils renferment. Cette liste de lecture est le résultat d’une écoute attentive du genre. L’essai visuel qui l’accompagne offre une série de réflexions et de fragments contextuels qui fonctionnent souvent à l’encontre de la douceur sonore entendue.

LISTE DE LECTURE

Artiste : 猫 シ Corp.

Album : Palm Mall / Année : 2014

猫 シ Corp. est l’artiste le plus réputé du #mallsoft, son album Palm Mall étant pratiquement synonyme de #mallsoft. Des enregistrements sur le terrain d’espaces animés créent l’ambiance, tandis qu’une musique de fond (background music ou « BGM ») est reléguée à l’arrière-plan, et que des éléments percussifs discrets fournissent un index matériel. La durée de cette piste est quasiment arbitraire et pourrait durer encore une heure ou plus. Des sons comme le tintement de pièces de monnaie en avant-plan ou un toussotement renforcent l’inertie du #mallsoft.


Artiste : 猫 シ Corp.

Album : Palm Mall Mars / Année : 2018

Parution récente de Cat System Corp. Rassemblant des échantillons terrestres autour d’une prémisse de science-fiction, les futurs possibles du #mallsoft sont esquissés. Ceux qui tentent d’imaginer des futurs au-delà du capitalisme tardif ressentiront une tension alors que des destinations de magasinage extraterrestres paraissent inévitables.


Artiste : モールFUTURE/PAST

Album : The Mega Christmas Sale! / Année : 2015

L’évocation du son d’un centre d’achat va de pair avec le retour annuel des chants de Noël. Le nom de cet artiste, qui se traduit « Centre commercial futur et passé », met en évidence la position temporelle non linéaire du #mallsoft, et laisse également imaginer un avenir lointain où les mêmes chansons de Noël continueront d’exister.

Artiste : Zadig The Jasp

Album : 1988 エスケープ・モール / Année : 2017

L’un des créateurs les plus actifs du #mallsoft, établi en France. Au cours de ces deux pistes, un mixage habile arrange soigneusement divers sons, tandis que la réverbération sert de chœur à de courts échantillons percussifs. Des échantillons de Muzak et de BGM sont montés, disposés en couches et traités en de nouvelles formes avant d’être relâchés dans la plaza.

Artiste : TDK Dreams

Album : Towne Square Mall / Année : 2013

TDK Dreams semble être établi à Boise, en Idaho, aux É.-U. Le plan de sol d’un centre commercial nommé « Towne Square Mall » parait sur la couverture de l’album. Une recherche sur Internet démontre qu’il existe un « Boise Town Square », d’une superficie semblable, mais avec une configuration complètement différente. Les pistes de l’album sont construites à partir d’enregistrements sur le terrain lourds et épais, et des échantillons de BGM posés doucement par-dessus. L’effet créé est celui d’un collage rapide, d’une maquette préparée à la hâte pour une présentation, de quelque chose d’inachevé ou de jamais créé.


Artiste : Leisure Centre

Album : 友達と会話

Il est possible que Leisure Centre ait été établi au Japon, mais cela est difficile à déterminer. Les titres des pistes démontrent moins de distance et de fascination culturelle par rapport aux bandes obi employées par d’autres artistes. Il y a un calme et une douceur au mixage et aux échantillons utilisés qui donnent une confiance tranquille à cet album.


Artiste : Hallmark ’87

Album : Atrium / Année : 2019

Cet album est dédié à l’architecte américain John Portman, décédé en 2017. Portman était reconnu pour ses hôtels et ses centres de conférences immenses et caverneux — le Peachtree Center à Atlanta et le Renaissance Center à Détroit sont deux de ses projets les plus connus. Une réverbération quasi infinie évoque ces espaces vides. Cet album, lancé en janvier 2019, offre une autre avenue possible du #mallsoft.


Artiste : Future City Love Stories

Album : 寂寞鋼琴師 / Année : 2014

Une vue sur un espace urbain achalandé pivote lentement au fil des évènements. Une sirène, oscillant dans la gamme moyenne, trace le lieu alors qu’il se construit. Ces sites sont peut-être faits pour des histoires d’amour, mais ils demeurent en construction au niveau du rez-de-chaussée en attendant leur ouverture future.


Artiste : Cereal

Album : Opening Soon / Année : 2013

Cereal est l’artiste qui s’amuse le plus. Attentif au champ stéréo, il soustrait ses basses minimes aux recoins de l’espace sonore. La deuxième piste va encore plus loin, évoquant une boutique audio au sol recouvert de tapis, et la bouillie résonante du hall principal, soudainement interrompue par un message adressé à la clientèle du restaurant du centre commercial. Cette piste imagine et suit une trajectoire spatiale, passant d’une acoustique à une autre.


Artiste : PowerPCME

Album : Kmart 1989-1992 / Année : 2016

En 2016, un ancien employé de Kmart a publié sa collection soigneusement préservée d’enregistrements originalement diffusés dans le magasin à grande surface. Ces enregistrements ont relancé l’intérêt pour le #mallsoft à une époque où plusieurs centres commerciaux fermaient leurs portes, notamment en raison de la fermeture des magasins Sears. PowerPCME utilise ces audiocassettes comme point de départ pour reconstruire l’environnement spatial d’un Kmart, tout en ajoutant un sentiment d’étrangeté. Des échantillons déformés semblent pris à jamais dans un instant d’effondrement. Cette branche du #mallsoft se permet à la fois de situer et de laisser aller un moment précis dans le temps.


Douglas Moffat crée des espaces construits pour l’écoute, utilisant des enregistrements pris sur le vif, la musique électroacoustique et l’architecture de paysage. Moffat a complété son baccalauréat en architecture de paysage à la University of Guelph (Ontario) en 1999, sa maitrise en sculpture à l’Université Concordia en 2009 et une maitrise professionnelle en architecture à l’Université McGill (Montréal) en 2010. Son plus récent projet Listening to Las Vegas explore l’environnement sonore de l’artère principale de cette ville, communément nommée la Strip. Son travail a été présenté dans le cadre du Festival international de jardins aux Jardins de Métis (Québec) et du festival send + receive (Winnipeg). Pour deux étés, il a codirigé des ateliers au Architectural Association School of Architecture (Londres, R-U). Il complétait récemment, en collaboration avec Steve Bates, OKTA, une importante installation sonore pour la ville de Toronto. Il vit et travaille à Montréal.


+
D.Moffat_web.jpg

Rencontrez l’artiste

Douglas Moffat

Le 1er juin 2019 de 14 h à 16 h

Dans le cadre de son projet #mallsoft: Reflections On A Dead Genre, Douglas Moffat sera à la galerie pour parler au public et répondre aux questions. Passez voir l'expo et rencontrez l’artiste dans un cadre informel!


 

Dazibao remercie l'artiste de sa généreuse collaboration ainsi que son comité de programmation consultatif pour son soutien.

Dazibao reçoit l’appui financier du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de Montréal, du ministère de la Culture et des Communications et de la Ville de Montréal.