créer à bras-le-corps

Carte blanche à Manon Labrecque

Le 29 novembre 2018 à 19 h

Facebook

Les places sont limitées, l'entrée se fera sur le principe du premier arrivé, premier servi.

Une présentation dans le cadre des soirées dv_vd, une fructueuse collaboration entre Vidéographe et Dazibao.

Mon travail de création prend ses racines dans le corps, dans l’attention portée aux sensations physiques et dans le mouvement. Je m’intéresse aux espaces extérieurs et intérieurs au corps... aux relations du physique et du psychique… à l’incarnation du poétique. Je développe des stratégies pour accéder à la vulnérabilité et à la force humaine, pour plonger à l’intérieur de l’être… dans ses profondeurs et aussi ses vides.

La notion de dualité, de double, de vie et de mort… aussi de corporisation et de dématérialisation, de gravitation et de lévitation… de processus de transformation sont des éléments récurrents dans ma pratique artistique.

J’ai rencontré la vidéo en 1992… Mais étant donné que ma nature est plutôt curieuse et chercheuse, avec les années, j’ai aussi créé des liens avec d’autres disciplines artistiques.

Maintenant, j’ai le plaisir de vous présenter une programmation réunissant, pour une première fois, des vidéos réalisés entre 2005 et 2018… Témoignant [parmi d’autres manifestations] des mouvements de l’ensemble de ma démarche et de ma sensibilité artistique.

Il y aura des corps qui chutent et qui lévitent… des corps qui apparaissent et puis qui disparaissent… des corps silencieux et des corps plus sonores… des corps qui contemplent et ceux qui cherchent… mais tous des images et des sons crééent à bras-le-corps!

Je remercie l’équipe de Vidéographe et de Dazibao pour cette invitation!
— Manon Labrecque

Programme ― 60 min.

se faire tout un scénario (2011) ― 2 min. 21 sec.

« les splendeurs du réel et variations sur le même thème. »

carnet de voyages (2005) ― 25 min. 29 sec.

« quelques expérimentations pour apprivoiser la force gravitationnelle [et autres gravités]… et le désir de s’en échapper. »

contagion (2008) 1 min. 12 sec.

« une tentative d’échokinésie… créer un moment physiquement contagieux, mais… juste quelques secondes d’empathie instinctive involontaire. »

actions [9] (2005), vidéo créée en collaboration avec Martin Tétreault ― 9 min. 16 sec.

« jeux physiques et sonores avec une table tournante… des jeux toujours à 2 et sans jamais se toucher. »

entrevue [avec une célébrité] (version 1, 2009 / version 2, 2018) ― 5 min. 1 sec.

« entrevue philosophique et existentielle avec une personnalité que j’admire. »

double (2011) ― 6 min. 45 sec.

« des abîmes et des reflets… les profondeurs de l’image de soi… en soi. »

selfie (2015) ― 3 min. 30 sec.

« apprivoiser la peur de la perte de l’image de soi. »

ceux qui [se] cherchent (2018) ― 6 min. 27 sec.

Jane Goodall: « Only if we understand, will we care. Only if we care, will we help. Only if we help shall all be saved. »

15 secondes et 23 cadres (2018) ― 15 sec. 23 cadres

« une manifestation activiste-et-jusqu’au-boutiste. »


Manon Labrecque

J’ai une formation en danse contemporaine et en arts visuels. Depuis 1991, je crée des vidéos [monobandes et installations], des performances, des dessins, des photographies, des installations cinétiques et sonores. manonlabrecque.com

Martin Tétrault

Platiniste, improvisateur, concepteur sonore et plasticien, le montréalais Martin Tétreault réalise des performances sonores avec des tourne-disques fabriqués ou adaptés par ses soins. Il a ainsi participé à de nombreux festivals et manifestations d’art sonore et d’arts médiatiques tant au Québec qu’à l’international. Il est associé à de nombreux projets en musique, danse, poésie, installation et performance. Il a publié plus de 50 disques avec des artistes du Québec et de l’extérieur. En 2004 à la demande de la chorégraphe Lynda Gaudreau, il met au point un système de notation musicale et de surfaces à jouer qui l’amène à mettre sur pied le Quatuor de tourne-disques qui donne des spectacles et endisque Points, lignes avec haut-parleurs sur le label ORAL. Cette affinité pour la danse se poursuit avec de récentes créations pour Le chant des sirènes, de Sylvain Émard Danse, et 9, d’Hélène Blackburn pour Cas public. En 2015 la commissaire Nicole Gingras publiait Des disques et un couteau, une monographie documentant son travail de plasticien. SMQC/MartinTétreault

 
 

Dazibao remercie l'artiste et Vidéographe de leur généreuse collaboration ainsi que ses membres pour leur soutien.

Dazibao reçoit l’appui financier du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de Montréal, du ministère de la Culture et des Communications et de la Ville de Montréal.